Médecine balls pour gymnastique, fitness et rééducation

Le sport reste une activité utile et nécessaire afin de se maintenir en bonne santé et obtenir une forme physique désirée. Dans le renforcement musculaire, on retrouve énormément d’outils permettant d’optimiser les exercices. Parmi les accessoires, le medecine ball sort du lot et s’utilise habituellement lors d’un système de rééducation.

Description de l’objet

Le medecine ball ou médecine-ball se présente sous forme d’un ballon en caoutchouc dont le diamètre dépend du poids de ce dernier. Comme son nom l’indique, l’usage sur prescription médicale démontre une efficacité prouvée. Sur le marché, il pèse entre 1 à 10 kg au maximum et la circonférence ressemble à un ballon de handball et moins volumineux que le ballon de basket-ball. Son utilisation consiste à effectuer des exercices d’entrainement dans le domaine du fitness et auparavant, les gymnastes en usaient afin d’accroître leur souplesse. Il s’adresse à un large public comme les professionnels, amateurs, médecins, kinésithérapeutes et ostéopathes. Le matériel développe la puissance et augmente la masse musculaire de l’utilisateur. Dans la kinésithérapie, il est dédié aux patients qui manquent de mouvement physique suite à une phase d’immobilisation. Du côté des sportifs de haut niveau, le medecine ball sert uniquement d’échauffement en vue d’optimiser la force.

Les critères de sélection

Avant tout, le choix d’un medecine ball dépend essentiellement de la corpulence, du poids de la personne, de sa taille ainsi que le niveau de pratique sportive. L’accessoire aide à réaliser des enchaînements : Porter, lancer et le rattraper avec l’aide d’un partenaire ou un poids. Un medecine ball ne convient nullement au débutant surtout si celui-ci entame une reprise d’activité physique. Les ballons de 8 à 10 kg sont essentiellement réservés aux sportifs ayant une corpulence imposante. À la fois recommandé et moins cher, le médecine-ball représente une pratique abordable et réclame peu d’espace.